#interviews

    • Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer une blogueuse à l’imagination débordante qui, dans son blog intitulé Cette nuit j’ai rêvé, nous transporte au plus profond de son inconscient. Sous le couvert de l’anonymat, elle a gentiment accepté de répondre à mes questions.
Tumblr – Pourriez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?
Blogueuse – Je suis parisienne, j’ai 30 ans et je suis auteur. J’ai toujours énormément lu et me suis forgée ma propre culture à base de contes de fées, de romans d’épouvante américains, de films d’horreur et de comédies. Tout ce qui procure de fortes émotions en fait.
T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche intellectuelle derrière celui-ci ?
B – Chaque matin je note mon ou mes rêves de la nuit. Je peux en faire jusqu’à sept par nuit, ce qui me permet de me constituer un stock pour le cas où je n’ai pas fait de rêve intéressant la veille. Je ne suis pas consciemment responsable du contenu de mes rêves mais de la façon de les raconter, oui.
T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?
B – J’ai pris l’habitude d’envoyer au réveil mes rêves les plus décalés par texto à une poignée d’amis proches. Ils étaient bon public, ça les amusait. Puis lors des grandes vacances, l’une d’elle m’a suggéré d’en faire un blog. J’y ai réfléchi quelques jours : ne serait-ce pas de l’impudeur (il s’agit quand même de mon inconscient) ou du narcissisme mal placé ? Comment lui donner une réelle identité ? Est-ce que ça va franchement intéresser des inconnus ? Et je me suis lancée dès mon retour. Depuis, je l’alimente tous les jours et contre toute attente, les abonnés sont de plus en plus nombreux (j’en profite pour leur dire un immense merci).
T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
Vis ma vie de stagiaire me fait mourir de rire.
#1000 bacons me fait mourir de faim. J’aime le côté décalé de la démarche. Un blog sur le bacon, fallait le faire. Enfin il y a des passionnés pour tout. 
Dyed hair don’t care, un blog très coloré qui compile tout ce que je n’oserai jamais faire à mes cheveux.
T – Merci beaucoup et bonne chance pour la suite.
Photo : Cette nuit j’ai rêvé…

      Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer une blogueuse à l’imagination débordante qui, dans son blog intitulé Cette nuit j’ai rêvé, nous transporte au plus profond de son inconscient. Sous le couvert de l’anonymat, elle a gentiment accepté de répondre à mes questions.

      Tumblr – Pourriez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Blogueuse – Je suis parisienne, j’ai 30 ans et je suis auteur. J’ai toujours énormément lu et me suis forgée ma propre culture à base de contes de fées, de romans d’épouvante américains, de films d’horreur et de comédies. Tout ce qui procure de fortes émotions en fait.

      T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche intellectuelle derrière celui-ci ?

      B – Chaque matin je note mon ou mes rêves de la nuit. Je peux en faire jusqu’à sept par nuit, ce qui me permet de me constituer un stock pour le cas où je n’ai pas fait de rêve intéressant la veille. Je ne suis pas consciemment responsable du contenu de mes rêves mais de la façon de les raconter, oui.

      T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      B – J’ai pris l’habitude d’envoyer au réveil mes rêves les plus décalés par texto à une poignée d’amis proches. Ils étaient bon public, ça les amusait. Puis lors des grandes vacances, l’une d’elle m’a suggéré d’en faire un blog. J’y ai réfléchi quelques jours : ne serait-ce pas de l’impudeur (il s’agit quand même de mon inconscient) ou du narcissisme mal placé ? Comment lui donner une réelle identité ? Est-ce que ça va franchement intéresser des inconnus ? Et je me suis lancée dès mon retour. Depuis, je l’alimente tous les jours et contre toute attente, les abonnés sont de plus en plus nombreux (j’en profite pour leur dire un immense merci).

      T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      Vis ma vie de stagiaire me fait mourir de rire.

      #1000 bacons me fait mourir de faim. J’aime le côté décalé de la démarche. Un blog sur le bacon, fallait le faire. Enfin il y a des passionnés pour tout. 

      Dyed hair don’t care, un blog très coloré qui compile tout ce que je n’oserai jamais faire à mes cheveux.

      T – Merci beaucoup et bonne chance pour la suite.

      Photo : Cette nuit j’ai rêvé…

    • Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer le photographe et réalisateur Romain Laurent. Dans son blog du même nom, Romain Laurent, il nous présente ses plus belles réalisations. Vous serez enchantés de découvrir l’artiste qui se cache derrière ce blog fabuleux.
Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?
Romain – Je m’appelle Romain Laurent, je suis photographe et réalisateur. Je vis actuellement à Brooklyn, New York. J’ai grandi à Annecy et ai étudié le design et la photographie à Paris. 
T – Quel a été le déclic pour créer ton blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?
R – Mon blog existe depuis une ou deux années déjà, j’ai choisi Tumblr pour sa simplicité tant dans l’interface que dans les thèmes proposés. Jusqu’en septembre dernier, ce n’était que des images de mes voyages, de gens que j’ai pu croiser. Avec mon projet One Loop a Week, mon blog a pris une autre dimension. Cela faisait quelque temps que je souhaitais explorer le médium du cinémagraphe. L’idée est de créer un portrait simple sur ce principe chaque semaine, au gré de mes idées, sans pression et sans limite imposée. Par son format, ce projet se veut spontané et prend toute son ampleur sur Tumblr. La possibilité d’avoir chaque GIF hebdomadaire partagé et reblogué instantanément par mes abonnés est incroyable. Chaque visuel prend vie de lui-même, c’est très intéressant ! Une autre raison qui me conforte dans le choix de Tumblr est la possibilité qu’ont les internautes de voir la source du GIF. Je pense que le plus important sur Internet est de conserver le crédit de ses créations, que chacun sache qui en est l’auteur s’il le souhaite. Tumblr a réussi à allier viralité et crédit de l’auteur.
T – Quelle est ta démarche artistique ? Où puises-tu ton inspiration ?
R – La démarche pour ce projet est très simple, un portrait par semaine. Je m’oblige à ne pas préparer trop à l’avance. L’idée est vraiment de chercher la spontanéité, l’idée ou l’erreur qui arrive au dernier moment et qui donne une image surprenante. En gros, j’essaie de lâcher un peu le contrôle de mes créations et de les laisser prendre forme d’elles-mêmes. L’inspiration vient de partout, cela peut être quelque chose que j’entends, une image qui me marque, un mouvement étrange. J’interprète ce que je vois, j’imagine des situations, des scènes, des moments surréels.
T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
It’s no biggie – J’aime la simplicité des animations et du dessin
WTF Belleville – L’absurdité d’un quartier dans toute sa splendeur
Cinq fruits – Des amis créateurs talentueux, tant en model making qu’en photographie, de la couleur. 
T – Merci beaucoup, Romain ! Bonne continuation. :)
Photo – Romain Laurent

      Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer le photographe et réalisateur Romain Laurent. Dans son blog du même nom, Romain Laurent, il nous présente ses plus belles réalisations. Vous serez enchantés de découvrir l’artiste qui se cache derrière ce blog fabuleux.

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Romain – Je m’appelle Romain Laurent, je suis photographe et réalisateur. Je vis actuellement à Brooklyn, New York. J’ai grandi à Annecy et ai étudié le design et la photographie à Paris. 

      T – Quel a été le déclic pour créer ton blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      R – Mon blog existe depuis une ou deux années déjà, j’ai choisi Tumblr pour sa simplicité tant dans l’interface que dans les thèmes proposés. Jusqu’en septembre dernier, ce n’était que des images de mes voyages, de gens que j’ai pu croiser. Avec mon projet One Loop a Week, mon blog a pris une autre dimension. Cela faisait quelque temps que je souhaitais explorer le médium du cinémagraphe. L’idée est de créer un portrait simple sur ce principe chaque semaine, au gré de mes idées, sans pression et sans limite imposée. Par son format, ce projet se veut spontané et prend toute son ampleur sur Tumblr. La possibilité d’avoir chaque GIF hebdomadaire partagé et reblogué instantanément par mes abonnés est incroyable. Chaque visuel prend vie de lui-même, c’est très intéressant ! Une autre raison qui me conforte dans le choix de Tumblr est la possibilité qu’ont les internautes de voir la source du GIF. Je pense que le plus important sur Internet est de conserver le crédit de ses créations, que chacun sache qui en est l’auteur s’il le souhaite. Tumblr a réussi à allier viralité et crédit de l’auteur.

      T – Quelle est ta démarche artistique ? Où puises-tu ton inspiration ?

      R – La démarche pour ce projet est très simple, un portrait par semaine. Je m’oblige à ne pas préparer trop à l’avance. L’idée est vraiment de chercher la spontanéité, l’idée ou l’erreur qui arrive au dernier moment et qui donne une image surprenante. En gros, j’essaie de lâcher un peu le contrôle de mes créations et de les laisser prendre forme d’elles-mêmes. L’inspiration vient de partout, cela peut être quelque chose que j’entends, une image qui me marque, un mouvement étrange. J’interprète ce que je vois, j’imagine des situations, des scènes, des moments surréels.

      T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      It’s no biggie – J’aime la simplicité des animations et du dessin

      WTF Belleville – L’absurdité d’un quartier dans toute sa splendeur

      Cinq fruits – Des amis créateurs talentueux, tant en model making qu’en photographie, de la couleur. 

      T – Merci beaucoup, Romain ! Bonne continuation. :)

      Photo – Romain Laurent

    • Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer l’auteur de l’excellent blog Essai. Sous le couvert de l’anonymat, cette artiste au talent immense a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe. Bonne lecture !
Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?
Blogueuse – Je réside en Picardie. Après avoir fait des études très académiques dans une école de Beaux-Arts de province (maintenant appelée ESAD), j’ai étudié aux Beaux-Arts de Paris (ENSBA) de 1967 à 1969 (cela vous donne une idée de mon âge). J’ai ensuite travaillé dans les arts graphiques et dans l’édition papier, puis, plus tard, dans l’édition numérique (conception, mise en page, pub etc.). Pendant cette activité professionnelle, je n’ai pas beaucoup produit, même si l’envie de créer ne m’a jamais quittée. Je suis maintenant plus libre de mon temps et je reprends tous les outils, du crayon à la souris, en passant par les ciseaux, pour faire ce qui me manquait.
T – Parle-nous de ton blog. Pourquoi avoir choisi Tumblr ? 
B – Je souhaitais montrer et partager ce que j’ai fait et ce que je fais. J’ai d’abord pensé créer un blog perso, un peu lourd… J’ai pourtant moi-même mangé de la technique pendant des années. Je ne suis pas très réseaux sociaux, mais un membre de ma famille m’a orientée vers Tumblr, me vantant les qualités de cette plateforme et sa facilité d’utilisation. Son côté Auberge espagnole m’a plu tout de suite : le partage, la découverte d’une multitude de talents, les surprises souvent bonnes, parfois mauvaises. C’est stimulant.
T – Quelle est ta démarche artistique ? Où puises-tu ton inspiration ?
B – Je n’ai pas de démarche artistique à proprement parler, et mes sources d’inspirations sont multiples. C’est un peu désordonné ! Du ressenti, des émotions, du perturbant, du dérangeant, du bafoué, des trucs accrochés, assemblés ou éparpillés. Tout d’un coup, des croisements se font, c’est parfois long, parfois rapide. Refaire, revenir… Je suis toujours tendue, concentrée, mais à un moment, sans pouvoir l’expliquer, je me dis que c’est cela qu’il faut faire (tout en sachant accepter qu’il y a beaucoup de ratés). Il faut aussi garder une part de mystère. À chacun des regardeurs d’interpréter ce que je crée.
T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
B – Puisqu’il faut choisir ! J’aime toutes les formes d’expression. Trois blogs très différents ont ma préférence, car leur univers me plait beaucoup :
Collage! Collage!– Susanne Breuss fait partie, à mes yeux, des collagistes les plus poétiques.
Adieu, et à demain –  Pour les textes, pour l’esprit de ce blog.
Erik Svetoft – Pour son style de dessin, ce mélange et ces superpositions d’éléments incongrus, ce monde de personnages et de choses totalement disloquées.
J’aime, bien sûr, d’autres créateurs. J’aime aussi les blogs de passeurs  d’œuvres, d’images fixes ou animées, de musiques et de textes. Et les blogs de ceux qui ne se prennent pas au sérieux, qui ont le sens de l’humour (comme moi). Voilà ! 
Collage : essai

      Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer l’auteur de l’excellent blog Essai. Sous le couvert de l’anonymat, cette artiste au talent immense a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe. Bonne lecture !

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Blogueuse – Je réside en Picardie. Après avoir fait des études très académiques dans une école de Beaux-Arts de province (maintenant appelée ESAD), j’ai étudié aux Beaux-Arts de Paris (ENSBA) de 1967 à 1969 (cela vous donne une idée de mon âge). J’ai ensuite travaillé dans les arts graphiques et dans l’édition papier, puis, plus tard, dans l’édition numérique (conception, mise en page, pub etc.). Pendant cette activité professionnelle, je n’ai pas beaucoup produit, même si l’envie de créer ne m’a jamais quittée. Je suis maintenant plus libre de mon temps et je reprends tous les outils, du crayon à la souris, en passant par les ciseaux, pour faire ce qui me manquait.

      T – Parle-nous de ton blog. Pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      B – Je souhaitais montrer et partager ce que j’ai fait et ce que je fais. J’ai d’abord pensé créer un blog perso, un peu lourd… J’ai pourtant moi-même mangé de la technique pendant des années. Je ne suis pas très réseaux sociaux, mais un membre de ma famille m’a orientée vers Tumblr, me vantant les qualités de cette plateforme et sa facilité d’utilisation. Son côté Auberge espagnole m’a plu tout de suite : le partage, la découverte d’une multitude de talents, les surprises souvent bonnes, parfois mauvaises. C’est stimulant.

      T – Quelle est ta démarche artistique ? Où puises-tu ton inspiration ?

      B – Je n’ai pas de démarche artistique à proprement parler, et mes sources d’inspirations sont multiples. C’est un peu désordonné ! Du ressenti, des émotions, du perturbant, du dérangeant, du bafoué, des trucs accrochés, assemblés ou éparpillés. Tout d’un coup, des croisements se font, c’est parfois long, parfois rapide. Refaire, revenir… Je suis toujours tendue, concentrée, mais à un moment, sans pouvoir l’expliquer, je me dis que c’est cela qu’il faut faire (tout en sachant accepter qu’il y a beaucoup de ratés). Il faut aussi garder une part de mystère. À chacun des regardeurs d’interpréter ce que je crée.

      T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      B – Puisqu’il faut choisir ! J’aime toutes les formes d’expression. Trois blogs très différents ont ma préférence, car leur univers me plait beaucoup :

      Collage! Collage! Susanne Breuss fait partie, à mes yeux, des collagistes les plus poétiques.

      Adieu, et à demain   Pour les textes, pour l’esprit de ce blog.

      Erik Svetoft – Pour son style de dessin, ce mélange et ces superpositions d’éléments incongrus, ce monde de personnages et de choses totalement disloquées.

      J’aime, bien sûr, d’autres créateurs. J’aime aussi les blogs de passeurs  d’œuvres, d’images fixes ou animées, de musiques et de textes. Et les blogs de ceux qui ne se prennent pas au sérieux, qui ont le sens de l’humour (comme moi). Voilà ! 

      Collage : essai

    • Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter Ben alias Nekoto, graphiste, illustrateur et auteur du fantastique blog popculottes. Celui-ci a gentiment accepté de répondre à mes questions. 
Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?
Ben – Salut, je m’appelle Ben, mais quand je dessine c’est plutôt « Nekoto ». J’ai 32 ans et je suis graphiste et illustrateur. J’ai toujours dessiné, partout et tout le temps, et je suis complètement bouffé par le ciné, les jeux vidéo, la télé ou les B.D. :)
T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?
B – C’est parti d’une idée que j’ai eue pour un cadeau à une amie. Je dessine tout le temps des super-héros ou d’autres icônes de la pop culture donc je n’ai pas été cherché très loin pour le fond. Toutefois, je voulais un truc un peu nouveau et rigolo pour la forme et j’ai pensé à des slips. Les gens ont trouvé l’idée top et avaient l’air chaud d’en voir plus. Je me suis dit que ça serait cool d’en faire un peu tout le temps et donc d’en faire un blog. Pour Tumblr, je suis un habitué. C’est d’ailleurs une vanne qui revient souvent parmi mes amis : « Ha ! Encore un nouveau blog de Ben ». Et ils ont raison. C’est gratuit, rapide et facile à mettre en place. Je fais donc des blogs tout le temps, bien que j’abandonne 90 % d’entre eux au bout d’un moment par manque de temps ou d’envie. Je tiens à préciser que j’adore Tumblr et que je ne suis pas payé pour dire ça. :)
T – Parle-nous de ta démarche artistique. Où puises-tu ton inspiration ?
B – Je fonctionne à l’envie et au déclic. C’est un peu chiant quand c’est la panne, mais c’est assez efficace une fois lancé. Je dessine d’abord pour moi, il faut que ça me plaise et/ou que ça me fasse marrer. Sinon, c’est voué à l’échec. En général, j’ai une idée, je gribouille, ça devient autre chose, puis autre chose, jusqu’à ce que ça finisse par me plaire. Mon inspiration est partout, même quand je ne prends pas les thèmes de la pop culture déjà bien établis dans l’esprit des gens comme les super-héros ou les icônes du cinéma. Je puise dans tout ce que j’ai bouffé depuis toujours : cinéma,  télé, dessins animés, mangas, B.D., livres, etc. J’aime assez m’approprier les codes établis de la pop culture et les bidouiller pour qu’ils restent présents mais à ma sauce. De manière générale, j’essaie de créer ce que je ne vois pas ailleurs. L’inspiration évolue tout le temps, en fonction des modes et surtout de mes envies.
T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
B – Je n’ai pas vraiment de blogs préférés parce que je m’abonne à des blogs à la volée. Voici toutefois ceux sur lesquels je peux bloquer longtemps : 
Comic Books – J’y suis abonné depuis très longtemps, il y a toujours du bon contenu et ça parle de super-héros. :)
Tumblr 4GIF – Il n’y a pas une journée sans GIF pour moi, je pourrais passer des heures à les faire défiler, ça me rend dingue.
Nekoto – Ok, c’est de la triche, c’est mon blog d’illustrations. J’en suis assez fier et j’y passe pas mal de temps. C’est ultra vaniteux, mais je l’aime bien.
T – Merci beaucoup, Ben ! Bonne chance pour la suite.
Image : Nekoto

      Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter Ben alias Nekoto, graphiste, illustrateur et auteur du fantastique blog popculottes. Celui-ci a gentiment accepté de répondre à mes questions.

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Ben – Salut, je m’appelle Ben, mais quand je dessine c’est plutôt « Nekoto ». J’ai 32 ans et je suis graphiste et illustrateur. J’ai toujours dessiné, partout et tout le temps, et je suis complètement bouffé par le ciné, les jeux vidéo, la télé ou les B.D. :)

      T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      B – C’est parti d’une idée que j’ai eue pour un cadeau à une amie. Je dessine tout le temps des super-héros ou d’autres icônes de la pop culture donc je n’ai pas été cherché très loin pour le fond. Toutefois, je voulais un truc un peu nouveau et rigolo pour la forme et j’ai pensé à des slips. Les gens ont trouvé l’idée top et avaient l’air chaud d’en voir plus. Je me suis dit que ça serait cool d’en faire un peu tout le temps et donc d’en faire un blog. Pour Tumblr, je suis un habitué. C’est d’ailleurs une vanne qui revient souvent parmi mes amis : « Ha ! Encore un nouveau blog de Ben ». Et ils ont raison. C’est gratuit, rapide et facile à mettre en place. Je fais donc des blogs tout le temps, bien que j’abandonne 90 % d’entre eux au bout d’un moment par manque de temps ou d’envie. Je tiens à préciser que j’adore Tumblr et que je ne suis pas payé pour dire ça. :)

      T – Parle-nous de ta démarche artistique. Où puises-tu ton inspiration ?

      B – Je fonctionne à l’envie et au déclic. C’est un peu chiant quand c’est la panne, mais c’est assez efficace une fois lancé. Je dessine d’abord pour moi, il faut que ça me plaise et/ou que ça me fasse marrer. Sinon, c’est voué à l’échec. En général, j’ai une idée, je gribouille, ça devient autre chose, puis autre chose, jusqu’à ce que ça finisse par me plaire. Mon inspiration est partout, même quand je ne prends pas les thèmes de la pop culture déjà bien établis dans l’esprit des gens comme les super-héros ou les icônes du cinéma. Je puise dans tout ce que j’ai bouffé depuis toujours : cinéma,  télé, dessins animés, mangas, B.D., livres, etc. J’aime assez m’approprier les codes établis de la pop culture et les bidouiller pour qu’ils restent présents mais à ma sauce. De manière générale, j’essaie de créer ce que je ne vois pas ailleurs. L’inspiration évolue tout le temps, en fonction des modes et surtout de mes envies.

      T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      B – Je n’ai pas vraiment de blogs préférés parce que je m’abonne à des blogs à la volée. Voici toutefois ceux sur lesquels je peux bloquer longtemps :

      Comic Books – J’y suis abonné depuis très longtemps, il y a toujours du bon contenu et ça parle de super-héros. :)

      Tumblr 4GIF – Il n’y a pas une journée sans GIF pour moi, je pourrais passer des heures à les faire défiler, ça me rend dingue.

      Nekoto – Ok, c’est de la triche, c’est mon blog d’illustrations. J’en suis assez fier et j’y passe pas mal de temps. C’est ultra vaniteux, mais je l’aime bien.

      T – Merci beaucoup, Ben ! Bonne chance pour la suite.

      Image : Nekoto

    • Cette semaine, j’ai le plaisir de vous présenter Édouard Fargues, auteur du très populaire blog musical Snap. Vous serez, je crois, enchantés de découvrir ce havre de musique qui, depuis 2011, nous propose des découvertes éclectiques toutes aussi fantastiques les unes que les autres.
Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?
Édouard – Je m’appelle Édouard Fargues et je suis étudiant en architecture à Versailles. Je m’intéresse à la photo, au design, au graphisme, à l’archi, à la musique… J’ai grandi en partie à Pékin, ville tentaculaire et en perpétuelle évolution qui a attisé ma curiosité et mon ouverture d’esprit. Aujourd’hui, j’essaie de rendre un peu de ma curiosité pour la musique à travers Snap.
[[MORE]]
T – Parle-nous de ton blog. Quelle est la démarche intellectuelle derrière celui-ci ?
É – Snap, c’est un peu comme un bon repas que l’on partage en famille, un blog musical où mes amis, ma famille, mes proches viennent piocher. C’est aussi un blog participatif où l’on peut partager ses découvertes. Depuis 2011, je m’efforce ainsi de rester curieux et éclectique pour vous proposer des articles variés, de vous faire découvrir ou redécouvrir des artistes reconnus ou émergents de la scène électronique. Je pense que Snap se traduit par une certaine liberté dans le contenu. Pas de chroniques enflammées, pas de publicité, pas de marketing, juste de la musique ! Bien qu’orienté musique électronique, je m’efforce de proposer une palette musicale variée avec des artistes aux influences électro, hip-hop, funk, soul ou encore disco, par exemple. Mes prospections sur des sites Internet spécialisés, des blogs, des magazines ou auprès de mes amis m’ont permis de découvrir et de partager avec vous la musique de certains artistes que je trouve fantastiques comme M83, Connan Mockasin, SBTRKT, Isaac Delusion…
T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?
É – Je souhaitais consigner mes trouvailles musicales dans une sorte de recueil, mais aussi pour faciliter mes recherches sur la toile. J’avais découvert Tumblr, et sa simplicité ainsi que son ergonomie m’avaient séduit. Je pense que cette plateforme se prête parfaitement à cet exercice. Enfin, Tumblr permet aux utilisateurs de suivre les blogs qu’ils aiment et de partager des chansons, des projets ou autres billets.
T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
É – Tout d’abord, il y a The Khooll, excellent blog qui parle d’architecture et de design. Créé en 2011, ce blog est un webzine complet et varié ainsi qu’une bonne source d’inspiration. Côté musique, mon coup de cœur va à Onzze, un blog musical qui publie un clip quotidiennement. Avec éclectisme et toujours avec une grande finesse dans le choix des artistes. Enfin, il y a le blog photographique de National Geographic, à la croisée du photoreportage et de la photo d’art.
T – Merci beaucoup, Édouard ! Bonne chance pour la suite. :)

Photo : Édouard Fargues

      Cette semaine, j’ai le plaisir de vous présenter Édouard Fargues, auteur du très populaire blog musical Snap. Vous serez, je crois, enchantés de découvrir ce havre de musique qui, depuis 2011, nous propose des découvertes éclectiques toutes aussi fantastiques les unes que les autres.

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Édouard – Je m’appelle Édouard Fargues et je suis étudiant en architecture à Versailles. Je m’intéresse à la photo, au design, au graphisme, à l’archi, à la musique… J’ai grandi en partie à Pékin, ville tentaculaire et en perpétuelle évolution qui a attisé ma curiosité et mon ouverture d’esprit. Aujourd’hui, j’essaie de rendre un peu de ma curiosité pour la musique à travers Snap.

      Afficher davantage

    • Aujourd’hui, j’ai l’honneur de vous présenter une artiste à la fois polyvalente et talentueuse : Sandrine Stahl. Dans son blog intitulé Elle fait des ronds, cette plasticienne, compositeur, chanteuse et bruitiste nous présente ses plus belles réalisations. Celle-ci s’est prêtée au jeu des questions-réponses avec notre équipe.

      Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Sandrine – Je suis une femme. Je suis une mère. Je suis à la fois plasticienne, chanteuse et bruitiste dans mon groupe de musique rock, Pj@MelloR. Je suis aussi enseignante pour de tout petits élèves de trois ans. 

      T - Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      S – J’avais envie de partager ma pratique plastique avec un public varié et surtout avoir un espace vers lequel je peux renvoyer les personnes intéressées par mon univers et les inviter à me suivre. Tumblr est une plateforme simple d’utilisation et élégante !

      T - Parlez-nous de votre démarche artistique. Où puisez-vous votre inspiration ?

      S – Je suis à la recherche d’images franches qui se saisissent au premier degré, qui ne demandent aucun savoir préalable, qui s’adressent à l’intelligence du regard et à la sensibilité. Je crée des univers visant à faire le lien entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, le biologique et la nature végétale, dans leur forme, leur structure, leur composition et leur origine. Laissant place au hasard, je provoque des accidents artistiques que je m’approprie afin de  construire une image et de lui donner du sens ou une fonction, comme on le fait avec sa vie. La vie, son origine et son organisation sont pour moi les recherches centrales de mon travail artistique. Je me questionne sur la place du hasard au cœur du fonctionnement même des cellules durant leur développement, leur stabilisation dans une fonction, mais aussi sur sa place dans l’origine des mondes. J’y trouve beauté, mystère et même drôleries que je cherche à traduire par un vocabulaire simple traversé par une énergie organique telle des vibrations sonores qui bousculent un ordre établi dans des mouvements tout en espièglerie, essayant d’allier énergie et élégance. J’utilise une calligraphie et des textures tantôt à l’arrache, tantôt en finesse et précision, le tout sur papiers, toiles, cartons et peaux de batterie. J’utilise l’encre de chine pour son côté irréversible, l’acrylique pour sa rapidité et le fil pour son côté fragile. Un travail pour explorer, chercher mais aussi pour jouer et se libérer. Un travail à vivre, des œuvres à ressentir…

      T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      Mattalabass – D’abord parce que c’est mon chéri, mon mari, mais surtout parce que j’aime beaucoup son travail, son univers et son audace. J’apprécie aussi son soutien, son regard critique et bienveillant sur le mien. Nous travaillons ensemble en musique et sommes complices dans beaucoup de domaines. De plus, son blog réserve quelques surprises lorsque l’on cherche bien !

      Yummy – Pour sa gourmandise, sa fraicheur et son concept.

      Sample CM – Parce que j’ai eu l’occasion de rencontrer cette artiste-designer, Margot Charbonnier, qui travaille avec du tissu et qui fabrique des plans de montage et de couture très compliqués pour, au final, créer un vêtement. Ensuite, elle filme le moment de l’habillage, telle une cérémonie faite de pliages, d’enroulements, de fermetures et d’accrochages, suivant un plan méticuleux qu’elle a elle-même conçu.

      T – Merci mille fois, Sandrine ! Bonne continuation.

      Images : Sandrine Stahl

    • Cette semaine, j’ai eu le plaisir d’interviewer Véronique Grenier, auteur du blog humoristique Les p’tits pis moé, dans lequel elle nous raconte le meilleur de son quotidien de mère de deux jeunes enfants. Vous prendrez certainement plaisir à découvrir ce blog rigolo, touchant et rafraîchissant. Bonne lecture !

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Les p’tits pis moé, c’est le résultat de l’étroite collaboration de trois personnes :

      Véronique Grenier, au Québec, enseigne la philosophie au niveau collégial et est blogueuse pour Urbania. Elle est co-responsable de l’idée originale « Les p’tits pis moé » et mère des p’tits, donc celle qui subit et écrit les anecdotes. Il lui arrive aussi de collaborer à des revues littéraires ou de papoter à la radio. Elle aime les mots et les idées et ça lui a pris un temps avant de comprendre qu’elle était faite pour être maman.

      Julien de Preux est celui à qui l’on doit les illustrations du blog. Ayant grandi à Genève, il y a commencé sa carrière de directeur artistique en 2004. Il a travaillé pendant neuf ans dans des agences de publicité dont Saatchi & Saatchi et M&C Saatchi. À l’été 2010, il a décidé de quitter Genève pour Montréal, où il a travaillé, pendant deux ans, chez Cossette et Sid Lee. De retour à Genève, il est maintenant créatif indépendant et maître du crayon à Panpancucul.

      Catherine Laporte est co-responsable de l’idée originale « Les p’tits pis moé » et sa directrice artistique. Originaire de Montréal, elle a travaillé aux bureaux de Sid Lee à Montréal avant de migrer vers ceux de Paris et, ensuite, d’Amsterdam. Actuellement, elle partage son temps entre la pige comme illustratrice et directrice artistique et fait partie de l’équipe de TRUST, un nouvel espace à Amsterdam qui combine food, art & joy. Un lieu où il n’y a pas de prix au menu, come as you are, pay as you feel.

      Afficher davantage

    • Cette semaine, j’ai l’honneur de vous présenter les auteurs du très populaire blog Adieu, et à demain, Benjamin et Isidore Juveneton. Vous prendrez plaisir, je crois, à découvrir l’univers fascinant et un peu trouble de ces « deux » blogueurs passionnés. Bonne lecture !

      T – Pourriez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

      B & I – Benjamin et Isidore, enchantés. Deux esprits, un seul corps. L’un gère plutôt l’image, l’autre d’abord les mots. L’un est rêveur, l’autre cynique par trop plein de réalisme. Deux facettes donc, assumées, pour toujours douter et donc se renouveler. Ils se répondent plus qu’ils ne se complètent je crois.

      T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche intellectuelle derrière celui-ci ?

      B & I – Je ne sais pas s’il y a réellement une démarche intellectuelle. Plutôt une tentative de dégager une personnalité problématique car passionnée, de la faire s’exprimer publiquement pour qu’elle me libère de son impact dans la sphère privée. La passion empêche de se gouverner soi-même, car elle focalise et aveugle, mais elle trouve pleinement sa place dans la création. C’est un exutoire donc. Ce n’est pas une réalité, mais c’est une vérité. À chacun d’interpréter selon son parcours.

      T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      B & I – À la base, ce sont des correspondances privées, dans lesquelles je quittais chaque soir la personne avec qui je vivais. Une rupture quotidienne, teintée d’absurde, pour re-expérimenter chaque matin le plaisir des retrouvailles. Puis mon compagnon a voulu que je les regroupe sur un blog. J’ai cherché ce qu’il y avait de plus simple, Tumblr était la solution la plus adaptée à ce format d’écrits quotidiens courts et répétitifs.

      T – Quels sont vos blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      Du er ikke stygg – C’est un joli carnet d’inspiration, un garçon passionné et extrêmement organisé qui répertorie ce qui est dans l’air du temps.

      Clemmie Wonder – Une jeune fille qui en plus d’avoir de l’humour, a des choses à dire.

      Puis une infinité de Tumblr mono-maniaques, qui tantôt détournent, dénoncent ou font réfléchir simplement. C’est un média vaporeux, mais un média à part entière. 

      T – Merci ! Bonne chance pour la suite. 

      Images : adieu-et-a-demain

    • Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer Patrick Doyon, illustrateur et réalisateur de film d’animation très doué. Dans son blog, il partage avec nous ses plus belles réalisations, toutes aussi naïves et riches en émotions les unes que les autres. Son talent tant d’illustrateur que de réalisateur a été maintes fois récompensé, et son premier court-métrage d’animation, Dimanche, a été nominé aux Oscars en 2012. Vous serez, je crois, enchantés de découvrir cet artiste. 

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Patrick – Je suis un artiste montréalais qui travaille à la fois en illustration et en animation. Ni complètement animateur, ni complètement illustrateur, je suis assis entre deux chaises… D’ailleurs, il faudrait bien que je me décide à choisir sur laquelle je désire m’asseoir.

      Afficher davantage

    • Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter le blog Formule 140. Je ne vous en dis pas plus, je laisse l’auteur vous présenter lui-même son mystérieux univers ! :)

      image

      T – Parle-nous de ton blog.

      Formule 140 – En fait, c’est simple, j’écris des mots dans des mouchoirs en papier autour de mes obsessions du moment. Je fais ça parce que c’est le seul truc que j’ai trouvé pour écouler en masse les trouvailles qui m’assaillent en continu (là par exemple, je pense : « massaï » mais c’est un peu maigre, non ?). Finalement, ces mouchoirs, ça fait comme un drain pour mon esprit. Bon, je trie quand même car je veux faire plaisir : en fait je suis comme un gosse qui trouve un truc marrant et qui court voir sa maman ou son papa pour lui faire briller les yeux. Donc les coups de cœur, les reblogs, c’est ma récompense, ce sont les yeux de mes parents qui brillent. Comme je n’ai pas beaucoup de place dans mes mouchoirs, j’essaie de faire dense. Avec la densité, le risque, c’est la lourdeur, le genre proverbe. Alors je tente l’ambiguïté, le double ou triple sens, la déformation des mots. 

      Afficher davantage