• Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer Philippe, un blogueur invétéré passionné de musique, de littérature et de photographie. Je vous invite à plonger dans l’univers unique et touchant de ses nombreux blogs que, je crois, vous serez enchantés de découvrir.
Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?
Philippe – Je m’appelle Philippe et j’ai une très mauvaise mémoire. Quand j’étais adolescent, j’étais obligé de recopier mes cours pour les apprendre. J’ai gardé le même rapport à l’écriture et à la mémoire : si je ne note pas, je suis sûr d’oublier. Alors je consigne tout ce dont je veux me souvenir. J’ai fait des fanzines dans les années 1990 et j’en suis venu au blog dans les années 2000. 
[[MORE]]
T – Parle-nous de tes blogs. Quelle est la démarche intellectuelle derrière ceux-ci ?
P – Intellectuelle, je ne pense pas que le terme soit très adapté étant donné que j’écris de manière instinctive. I love you Georgia Hubley est ma résidence principale : j’y partage le plaisir d’écouter, le plaisir de lire, le plaisir d’écrire. Tous mes autres blogs sont des résidences secondaires : Les écumeurs est une galerie de portraits de passionnés que je croise régulièrement dans les concerts. Long Before Instagram est un blog uniquement photographique, où je mets en ligne des photos qui sont dans ma famille depuis des dizaines d’années et que je trouve très réussies en dehors des souvenirs qui leur sont rattachés. Fuck yeah magazines qui sentent la cave est une collection de publicités et de photos scannées dans de vieux magazines de rock. Pierretchernia est mon pense-bête cinéma : j’y poste des captures d’écran des films qui m’ont plu. Je n’écris plus beaucoup sur The Compact Disc Preservation Society, qui était une ode aux albums parus uniquement en compact-disc et aujourd‘hui épuisés. Il faut que j’alimente plus régulièrement Old Fashioned Moutarde, où je publie des histoires en anglais dessinées par le Colonel Moutarde, et qui n’ont pas trouvé d’éditeur Outre-Manche. Le point commun de tous ces blogs est certainement de préserver à chaque fois un patrimoine. J’ai été très marqué par la lecture de « Obsolete », écrit par Anna Jane Grossman, qui traite de la disparition des choses du quotidien comme le fait d’écrire des cartes postales ou de réaliser des compilations sur cassette. 
T – Quel a été le déclic pour créer ces blogs, et pourquoi avoir choisi Tumblr ?
P – Quand j’ai arrêté de faire des fanzines, j’ai mis un moment à enchaîner sur une autre forme de publication. Je lisais beaucoup de blogs et je n’éprouvais pas le besoin d’en rajouter un nouveau à une liste déjà interminable. Jusqu’à ce que j’assiste à un concert de Of Montreal au Bataclan, et que j’ai la chance d’assister à une aubade donnée par le groupe devant la salle après le concert. J’avais tellement envie de partager cet instant que j’ai ouvert un blog dans la nuit, en rentrant. C’était en mai 2007. Je suis arrivé chez Tumblr en janvier 2010, séduit par la facilité d’utilisation et par le fait que ce soit à la fois une plateforme de blogs et un réseau social.  
T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
P – C’est une question difficile parce que j’en suis beaucoup. Récemment, j’ai été séduit par Ma vie et celle des autres, un journal intime en photos et en textes et où les deux s’équilibrent à merveille. J’aime beaucoup My records project, où Jokerwoman recense les disques de sa collection de manière sentimentale : où elle les a achetés, en compagnie de qui… Finalement, I love you Katrina Mitchel marie aussi musique et souvenirs sous la forme d’un inventaire à la Perec.
T – Merci beaucoup, Philippe ! Bonne chance pour la suite.

 Photo : Philippe

      Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer Philippe, un blogueur invétéré passionné de musique, de littérature et de photographie. Je vous invite à plonger dans l’univers unique et touchant de ses nombreux blogs que, je crois, vous serez enchantés de découvrir.

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Philippe – Je m’appelle Philippe et j’ai une très mauvaise mémoire. Quand j’étais adolescent, j’étais obligé de recopier mes cours pour les apprendre. J’ai gardé le même rapport à l’écriture et à la mémoire : si je ne note pas, je suis sûr d’oublier. Alors je consigne tout ce dont je veux me souvenir. J’ai fait des fanzines dans les années 1990 et j’en suis venu au blog dans les années 2000. 

      T – Parle-nous de tes blogs. Quelle est la démarche intellectuelle derrière ceux-ci ?

      P – Intellectuelle, je ne pense pas que le terme soit très adapté étant donné que j’écris de manière instinctive. I love you Georgia Hubley est ma résidence principale : j’y partage le plaisir d’écouter, le plaisir de lire, le plaisir d’écrire. Tous mes autres blogs sont des résidences secondaires : Les écumeurs est une galerie de portraits de passionnés que je croise régulièrement dans les concerts. Long Before Instagram est un blog uniquement photographique, où je mets en ligne des photos qui sont dans ma famille depuis des dizaines d’années et que je trouve très réussies en dehors des souvenirs qui leur sont rattachés. Fuck yeah magazines qui sentent la cave est une collection de publicités et de photos scannées dans de vieux magazines de rock. Pierretchernia est mon pense-bête cinéma : j’y poste des captures d’écran des films qui m’ont plu. Je n’écris plus beaucoup sur The Compact Disc Preservation Society, qui était une ode aux albums parus uniquement en compact-disc et aujourd‘hui épuisés. Il faut que j’alimente plus régulièrement Old Fashioned Moutarde, où je publie des histoires en anglais dessinées par le Colonel Moutarde, et qui n’ont pas trouvé d’éditeur Outre-Manche. Le point commun de tous ces blogs est certainement de préserver à chaque fois un patrimoine. J’ai été très marqué par la lecture de « Obsolete », écrit par Anna Jane Grossman, qui traite de la disparition des choses du quotidien comme le fait d’écrire des cartes postales ou de réaliser des compilations sur cassette. 

      T – Quel a été le déclic pour créer ces blogs, et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      P – Quand j’ai arrêté de faire des fanzines, j’ai mis un moment à enchaîner sur une autre forme de publication. Je lisais beaucoup de blogs et je n’éprouvais pas le besoin d’en rajouter un nouveau à une liste déjà interminable. Jusqu’à ce que j’assiste à un concert de Of Montreal au Bataclan, et que j’ai la chance d’assister à une aubade donnée par le groupe devant la salle après le concert. J’avais tellement envie de partager cet instant que j’ai ouvert un blog dans la nuit, en rentrant. C’était en mai 2007. Je suis arrivé chez Tumblr en janvier 2010, séduit par la facilité d’utilisation et par le fait que ce soit à la fois une plateforme de blogs et un réseau social.  

      T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      P – C’est une question difficile parce que j’en suis beaucoup. Récemment, j’ai été séduit par Ma vie et celle des autres, un journal intime en photos et en textes et où les deux s’équilibrent à merveille. J’aime beaucoup My records project, où Jokerwoman recense les disques de sa collection de manière sentimentale : où elle les a achetés, en compagnie de qui… Finalement, I love you Katrina Mitchel marie aussi musique et souvenirs sous la forme d’un inventaire à la Perec.

       Merci beaucoup, Philippe ! Bonne chance pour la suite.

       Photo : Philippe