• Comme vous le savez peut-être déjà, Collage Exquis, la toute première exposition d’art connecté organisée par Artchipel, la Flaq et Tumblr, se tiendra à Paris du 17 janvier au 2 février prochain. Le blog Artchipel a récemment publié des interviews présentant les quatre artistes exposants de Collage Exquis, et aujourd’hui, j’ai le plaisir de partager avec vous un abrégé de ces interviews.

      Art connecté | Interviews :

      Caro Ma | sur Tumblr – La pêche / Les gens

      • Artchipel – D’où puisez-vous votre inspiration ?
      • Caro Ma – Mon inspiration vient en grande partie des images que je trouve. J’aime repérer des images parfois anodines et par l’utilisation que j’en fais, faire ressortir des choses surprenantes. L’idée de seconde utilisation me plaît aussi. Recycler une image qui était dans un vieux bouquin, oubliée de tous, et lui donner une deuxième naissance. Pour l’assemblage des morceaux, je laisse aller mon imaginaire sans trop réfléchir. J’utilise rarement plus de trois images principales pour former une nouvelle image, ce qui me force à être créative.
      • A – Dans quel sens créez-vous : l’image originale vous inspire-t-elle un collage ou avez-vous une idée de collage qui oriente vos recherches d’images ?
      • CM – La plupart du temps, les images trouvées sont le point de départ. Je mets constamment des images de côté. Quand je fais un collage, je prends quelques images avec lesquelles j’ai envie de travailler, le jeu étant d’arriver à les assembler pour créer un nouvel espace cohérent. Souvent, au départ, je ne sais pas à quoi cela va m’amener et j’aime être surprise par le résultat. Pour les commandes d’illustrations sur un thème particulier, je procède à l’inverse. J’imagine une image que j’essaie de recomposer à partir d’images trouvées. Mais même avec ce processus, les images utilisées m’emmènent souvent dans des territoires inattendus. Quel que soit le sens, il y a, à chaque fois, un défi et ça me plaît.
      • Qu’est-ce que les réseaux sociaux vous ont apporté, Tumblr en particulier ?
      • CM – À l’origine, je ne suis pas très « réseaux sociaux », mais je pense que Tumblr a joué un rôle primordial dans mon parcours artistique. En effet, j’ai commencé à faire des collages exactement en même temps que j’ai créé mon Tumblr, il y a un peu moins de 2 ans. Grâce à Tumblr, tout a été très rapide. J’ai publié mes collages au fur et à mesure de mes créations et j’ai vite reçu de nombreux retours positifs. Cela m’a énormément encouragée et je me suis prise au jeu de publier des collages très régulièrement ! J’ai pu, grâce à Tumblr, rencontrer de nombreux artistes collagistes ainsi que des blogueurs amateurs d’art qui m’ont interviewée. Et surtout, j’ai rencontré l’équipe d’Artchipel, qui a grandement participé à développer mes réseaux virtuel et réel, et qui m’offre aujourd’hui la possibilité d’exposer.
      • (Version intégrale de l’interview)

      Dominique Rollet | sur Tumblr – La migration des papillons

      • Artchipel – D’où puisez-vous votre inspiration ?
      • Dominique – Techniquement, dans tous les magazines, anciens ou récents. Artistiquement, dans les contrastes, les clichés, l’absurde, les aléas et imprévus du quotidien… Et aussi la musique.
      • A – Dans quel sens créez-vous : l’image originale vous inspire-t-elle un collage ou avez-vous une idée de collage qui oriente vos recherches d’images ?
      • D – J’ai souvent en tête la petite histoire que je veux raconter, mais ce sont les images qui guident la réalisation : une image qui me tape dans l’œil et qui oriente la réalisation, tant au niveau du format, des couleurs ou du sens.
      • A – Qu’est-ce que les réseaux sociaux vous ont apporté, Tumblr en particulier ?
      • D – C’est un moyen simple et rapide de montrer un aperçu de son travail, et d’avoir un retour tout aussi simple et rapide. Une vitrine facile d’accès et d’utilisation, mais surtout un espace riche en découvertes et en échanges.
      • (Version intégrale de l’interview)

      Gaëlle Faure | sur Tumblr - Infirmière / Le cerveau

      • Artchipel – D’où puisez-vous votre inspiration ?
      • Gaëlle – Tout ce qui m’entoure, m’amuse et m’intrigue est source d’inspiration : un mot, une image, une expression de la langue française…
      • A – Dans quel sens créez-vous : l’image originale vous inspire-t-elle un collage ou avez-vous une idée de collage qui oriente vos recherches d’images ?
      • G – Cela fonctionne dans les deux sens ! Même si, le plus souvent, l’image dénichée est l’élément déclencheur.
      • A – Qu’est-ce que les réseaux sociaux vous ont apporté, Tumblr en particulier ?
      • G – Tumblr est un très bon outil de communication et de diffusion de mon travail à l’international. Je l’utilise un peu comme un portfolio de collages, en complément de mon site personnel. La visibilité y est plus large qu’une page Facebook, moins les retombées commerciales. Tumblr est aussi merveilleux pour découvrir de nouveaux artistes, les suivre et partager leur travail. J’ai d’ailleurs un second blog, Correspondance, consacré à mes artistes favoris.
      • (Version intégrale de l’interview)

      Julien Pacaud | sur Tumblr – Tutorials / Melodramatic Odyssey

      • Artchipel – D’où puisez-vous votre inspiration ?
      • Julien – Difficile à dire. Je pense que, comme tout artiste, je puise (plus ou moins consciemment) dans les images, les livres, les films, les musiques qui m’ont touché depuis mon enfance. Les séries « Twilight Zone » et « Le Prisonnier » ont pas mal influencé mon imaginaire. Comme le cinéma de David Lynch et la peinture de Magritte.
      • A – Dans quel sens créez-vous : l’image originale vous inspire-t-elle un collage ou avez-vous une idée de collage qui oriente vos recherches d’images ?
      • J – Je n’ai pas vraiment d’idée précise de l’image que je vais créer quand je commence à travailler. Je fais beaucoup plus confiance à mon inconscient qu’à mon intellect. Les premières photos que je vais jeter un peu au hasard sur mon écran vont, petit à petit, orienter la recherche d’autres images. Mais il se peut qu’en cours de route, les premières photos disparaissent complètement. Parfois, des collisions inattendues peuvent tout remettre en cause ou alors confirmer que le chemin de départ était le bon. Le hasard et les accidents sont des composantes assez importantes de mon travail, qui est, finalement, d’organiser le chaos.
      • A – Qu’est-ce que les réseaux sociaux vous ont apporté, Tumblr en particulier ?
      • J – Les différents réseaux m’ont permis de montrer mon travail à une large audience et surtout, de recevoir des encouragements. J’ai commencé à publier mes images au début des années 2000 sur Deviant Art, et depuis, en plus de mon site personnel, je poste sur Facebook, Twitter, Flickr. Parfois aussi sur Tumblr, mais j’utilise plutôt Tumblr comme une collection d’images inspirantes que comme un portfolio perso.
      • (Version intégrale de l’interview

      Images : caro-ma, troispointssurlei, gaellefaure, negativenumbers