• Permettez-moi de vous présenter Sophie, artiste et photographe extrêmement douée et auteur du blog Animaux dans les rues de Paris. Elle a gentiment accepté de répondre à mes questions et de partager avec nous son univers artistique unique et inspirant. Vous serez certainement enchantés de découvrir cette artiste aux multiples talents. Ah ! Et n’oubliez pas de visionner la vidéo (ci-dessus) qu’elle a préparée spécialement pour nous afin de nous présenter son œuvre, ses animaux.

      Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Sophie – Je m’appelle Sophie, j’ai 40 ans, et je suis photographe depuis un peu plus de 15 ans. Depuis sept ans, j’ai installé mon atelier en Bourgogne, mais je passe beaucoup de temps à Paris pour faire mes installations urbaines. Je travaille assez rarement sur commande, ou alors, c’est que la commande découle vraiment de mes travaux personnels. Je préfère travailler sur des séries qui m’inspirent, et ensuite les proposer en exposition, ou en Festival. En 2013, j’ai eu la chance de pouvoir m’approprier une serre désaffectée du Parc Foral de Paris. En 2012, des photos de mes « Animaux dans les rues de Paris » ont été présentées au Centre Pompidou. En 2011, mon Bestiaire a été présenté au Muséum d’Histoire Naturelle de Dijon, et en 2010, ma série de Reptiles et de Batraciens a été présentée à la Galerie de l’Entrepôt, à Paris.

      T – D’où vient ta passion pour la photographie ?

      S – Entre 15 et 18 ans, j’ai étudié les Arts Plastiques et l’Histoire de l’Art, j’ai adoré ça, mais je n’arrivais pas à trouver mon « outil ». J’aimais beaucoup les pastels sèches, et la peinture, mais je ne m’y retrouvais pas complètement… À 18 ans, je me suis orientée vers la photographie. Je suis partie vivre au Japon, à Tokyo, où j’ai rencontré un photographe, Asaki, qui m’a aidée à choisir mon premier appareil photo, un Nikon F2 entièrement manuel. J’ai donc dû acheter également une cellule photo électrique, apprendre à mesurer la lumière, à développer mes films, et à tirer mes photos. Asaki a mis à ma disposition son laboratoire argentique, et c’est rapidement devenu une véritable passion… je passais mes week-ends à faire des photos, et mes nuits à faire des tirages…

      T – Quelle est ta démarche artistique ? Où puises-tu ton inspiration ?

      S – En 2010, j’ai trouvé que c’était fou le temps que je passais à chercher des lieux d’exposition, et des festivals. J’ai donc décidé qu’entre chacune de mes expositions, j’allais m’amuser à présenter mes portraits d’animaux dans une galerie à ciel ouvert : les rues de Paris ! De là est née ma série, et mon blog : « Animaux dans les rues de Paris ». Depuis le printemps 2010, j’ai collé plus de 250 animaux… Chacun doit trouver sa place dans la rue, la Chouette se pose sur un câble électrique, la Lionne sort d’une ruelle, le Mouton attend sagement au passage pour piéton… Je m’applique à ne pas coller les mêmes animaux d’une année sur l’autre, de manière à continuer de m’amuser, et à surprendre les passants. Chaque installation est l’objet d’une nouvelle image, une sorte mise en abîme… En 2010, j’ai commencé avec les portraits de mon Bestiaire. Des animaux domestiques comme le Lévrier, l’Oie, et le Cheval, mais aussi des animaux exotiques, comme la Panthère des neiges, le Buffle africain, ou le Crocodile. En 2012, j’ai eu la chance de voir mon travail sélectionné par le Centre Pompidou pour participer à l’exposition « Le silence des bêtes ». Suite à cette exposition, j’ai décidé de faire évoluer ma série, et je me suis amusée à faire des animaux en plein pied, de manière à avoir de véritables « trompe l’œil », comme le Manchot de Humboldt, le Zèbre de Grévy, ou la Lionne… En 2013, mon travail a été sélectionné par le Parc Floral de Paris. On m’a proposé d’investir une serre désaffectée. J’ai donc profité de l’occasion pour agrandir encore mon format, en allant jusqu’à des animaux de 1,80 m sur 2,40 m. L’année 2014 va vous réserver encore bien des surprises… À suivre !

      T – Parle-nous de ton blog. Pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      S – Le blog est rapidement devenu l’outil indispensable pour tenir mon public au courant de mes nouvelles installations urbaines. J’ai donc testé les différentes plateformes, et Tumblr s’est rapidement imposé à moi. Tumblr a l’avantage d’être clair et simple dans sa présentation, ce qui permet une réelle mise en valeur du travail présenté. De plus, j’ai pris goût à la découverte du travail d’autres artistes.

      T – Quels sont tes trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      Softtwix : une jeune street artist que j’ai découverte cet été.

      Vu dans ma rue : un blog qui me tient au courant du travail de mes collègues.

      Banksy Street Art : un blog présentant le travail de Banksy, un artiste incroyable…

      T – Merci, Sophie ! Bonne chance pour la suite. :)

      Vidéo : Sophie

    • Défi lancé par :

      • Marissa Mayer, directrice générale de Yahoo

      Défi lancé à :

      • Benedict Cumberbatch, notre belle alien
      • Kylie Jenner, la plus petite Kardash
      • Tous les utilisateurs de Tumblr
      N’oubliez pas le plus important : faites un don ici.

      (Un merci tout spécial à alittlespace pour avoir accepté de prendre la parole bien que trempée.)
      Source : staff
    • Bien que nous ne nous impliquions normalement pas dans la vie privée des gens, les manifestations de chagrin, d’admiration et d’amour pour le regretté Robin William auxquelles nous avons assistées sur Tumblr sont stupéfiantes. Il faut dire que ce comédien généreux a toujours donné le meilleur de lui-même, et il était une sorte de guide pour tous ceux qui peinaient à se faire une place dans le monde.Rappelez-vous, si vous souffrez et avez besoin de parler à quelqu’un, des services de consultation et de soutien existent. Visitez la page Soutien et prévention (ressources) pour obtenir une liste de ces ressources. Sachez que votre bien-être nous tient à cœur, chère communauté Tumblr. Au revoir et repose en paix, Robin.

      Bien que nous ne nous impliquions normalement pas dans la vie privée des gens, les manifestations de chagrin, d’admiration et d’amour pour le regretté Robin William auxquelles nous avons assistées sur Tumblr sont stupéfiantes. Il faut dire que ce comédien généreux a toujours donné le meilleur de lui-même, et il était une sorte de guide pour tous ceux qui peinaient à se faire une place dans le monde.

      Rappelez-vous, si vous souffrez et avez besoin de parler à quelqu’un, des services de consultation et de soutien existent. Visitez la page Soutien et prévention (ressources) pour obtenir une liste de ces ressources. Sachez que votre bien-être nous tient à cœur, chère communauté Tumblr.

      Au revoir et repose en paix, Robin.

    • Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer Lilla, illustratrice, auteur de B.D. extrêmement douée et créatrice du blog Kawaï Police d’État. Elle a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe, et vous serez, je crois, enchantés de découvrir l’artiste qui se cache derrière ce magnifique blog.Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?Lilla – Jem’appelle Lilla, j’ai 32 ans, je suis illustratrice et auteur de B.D. J’ai publié des histoires dans quelques collectifs et magazines (13m28, Comment je me suis fait plaquer, etc.), et mon premier album, Les Bidoumanes, est sorti en novembre 2012. Jeunotte, j’ai fait des études de philosophie puis me suis finalement lancée dans le dessin.T – D’où vient votre passion pour le dessin et la bande dessinée ?L – Quand on aime inventer des histoires et leur donner forme, la bande dessinée est le média attitré : elle permet de tout faire soi-même (écrire, dessiner, etc.), et ce, avec peu de moyens (contrairement au cinéma où c’est une équipe complète qui gère un film). J’aime cette idée de pouvoir tout faire moi-même. Concrètement, ce sont des auteurs comme Charles Schultz, Lewis Trondheim, Lisa Mandel, Allan Barte ou Leslie Plee qui me donnent envie de raconter des choses. J’aime le décalage que l’on trouve entre leurs dessins enfantins, ronds, parfois naïfs et le message souvent plus adulte et décalé.T – Quel a été le déclic pour créer ce blog ? Pourquoi avoir choisi Tumblr ?L – Pour l’instant, je me sers de mon Tumblr comme d’un petit laboratoire dans lequel je teste des choses, des découpages, des petites animations, et peut-être même, plus tard, le modelage, la couture… Depuis quelque temps, j’ai une envie constante de revenir à la matière, à ce qui se touche, se manipule, existe réellement dans l’espace, comme une réponse timide à la dématérialisation générale des choses. J’avais déjà un blog perso, mais j’ai eu envie de quelque chose de nouveau et de plus ouvert. Tumblr a l’avantage de proposer une plateforme claire et lisible, facilement accessible. Sans compter que j’y ai découvert plein de nouveaux artistes (de moult nationalités), ce qui a ouvert plein de nouvelles perspectives pour moi…T – Parlez-nous de votre démarche artistique. Où puisez-vous votre inspiration ?L – Je suis très attentive à ce qui se passe autour de moi, une conversation volée dans le métro ou sur la plage, une belle image qui me plaît, une chouette expo… Ce sont les petites surprises du quotidien qui nourrissent mes idées, mes envies, et mes histoires.T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés ?L – Le choix est difficile, mais je dirais le Tumblr de Phillipa Rice. Philippa est une touche à tout ! Bande dessinée, illustration, collage, modelage, tricot… Avec ce qui semble trois fois rien, elle met en place un chouette univers où tout prend vie avec une facilité déconcertante. Il y a un côté naïf et brut dans son boulot que je trouve remarquable. J’aime également celui de Natali Koromoto, une illustratrice et auteur de B.D. habitant à Brooklyn. Elle multiplie les supports : dessins, modelage, ordi, tradi… Son univers graphique est à la croisée du manga et des comics américains. On dirait parfois qu’elle dessine Sailor Moon version gangsta rap. L’ambivalence de cet univers, doux mais parfois hostile, percute bien. Puis il y a le blog de Guillaume Kurkdjian, Bisous les copains. Dans son blog, Guillaume met en ligne ses GIF animés au ton pastel et décalé. Au pied d’un immeuble, dans une fusée ou dans le bec d’un oiseau géant, le petit humain est sans cesse confronté à ce qu’il a de plus minuscule en lui. La poésie est au rendez-vous.T – Merci beaucoup, Lilla ! Bonne chance pour la suite. :)GIF : Kawaï Police d’État

      Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer Lilla, illustratrice, auteur de B.D. extrêmement douée et créatrice du blog Kawaï Police d’État. Elle a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe, et vous serez, je crois, enchantés de découvrir l’artiste qui se cache derrière ce magnifique blog.

      Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Lilla – Jem’appelle Lilla, j’ai 32 ans, je suis illustratrice et auteur de B.D. J’ai publié des histoires dans quelques collectifs et magazines (13m28, Comment je me suis fait plaquer, etc.), et mon premier album, Les Bidoumanes, est sorti en novembre 2012. Jeunotte, j’ai fait des études de philosophie puis me suis finalement lancée dans le dessin.

      T – D’où vient votre passion pour le dessin et la bande dessinée ?

      L – Quand on aime inventer des histoires et leur donner forme, la bande dessinée est le média attitré : elle permet de tout faire soi-même (écrire, dessiner, etc.), et ce, avec peu de moyens (contrairement au cinéma où c’est une équipe complète qui gère un film). J’aime cette idée de pouvoir tout faire moi-même. Concrètement, ce sont des auteurs comme Charles Schultz, Lewis Trondheim, Lisa Mandel, Allan Barte ou Leslie Plee qui me donnent envie de raconter des choses. J’aime le décalage que l’on trouve entre leurs dessins enfantins, ronds, parfois naïfs et le message souvent plus adulte et décalé.

      T – Quel a été le déclic pour créer ce blog ? Pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      L – Pour l’instant, je me sers de mon Tumblr comme d’un petit laboratoire dans lequel je teste des choses, des découpages, des petites animations, et peut-être même, plus tard, le modelage, la couture… Depuis quelque temps, j’ai une envie constante de revenir à la matière, à ce qui se touche, se manipule, existe réellement dans l’espace, comme une réponse timide à la dématérialisation générale des choses. J’avais déjà un blog perso, mais j’ai eu envie de quelque chose de nouveau et de plus ouvert. Tumblr a l’avantage de proposer une plateforme claire et lisible, facilement accessible. Sans compter que j’y ai découvert plein de nouveaux artistes (de moult nationalités), ce qui a ouvert plein de nouvelles perspectives pour moi…

      T – Parlez-nous de votre démarche artistique. Où puisez-vous votre inspiration ?

      L – Je suis très attentive à ce qui se passe autour de moi, une conversation volée dans le métro ou sur la plage, une belle image qui me plaît, une chouette expo… Ce sont les petites surprises du quotidien qui nourrissent mes idées, mes envies, et mes histoires.

      T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés ?

      L – Le choix est difficile, mais je dirais le Tumblr de Phillipa Rice. Philippa est une touche à tout ! Bande dessinée, illustration, collage, modelage, tricot… Avec ce qui semble trois fois rien, elle met en place un chouette univers où tout prend vie avec une facilité déconcertante. Il y a un côté naïf et brut dans son boulot que je trouve remarquable. J’aime également celui de Natali Koromoto, une illustratrice et auteur de B.D. habitant à Brooklyn. Elle multiplie les supports : dessins, modelage, ordi, tradi… Son univers graphique est à la croisée du manga et des comics américains. On dirait parfois qu’elle dessine Sailor Moon version gangsta rap. L’ambivalence de cet univers, doux mais parfois hostile, percute bien. Puis il y a le blog de Guillaume Kurkdjian, Bisous les copains. Dans son blog, Guillaume met en ligne ses GIF animés au ton pastel et décalé. Au pied d’un immeuble, dans une fusée ou dans le bec d’un oiseau géant, le petit humain est sans cesse confronté à ce qu’il a de plus minuscule en lui. La poésie est au rendez-vous.

      T – Merci beaucoup, Lilla ! Bonne chance pour la suite. :)

      GIF : Kawaï Police d’État