• Cette semaine, j’ai eu la chance d’interviewer Damien D. et Damien R., auteurs de l’excellent blog À deux mains. Chaque jour, ils publient des mots et des images, et font confiance à la poésie. Ils ont gentiment accepté de répondre à mes questions, et vous devriez prendre grand plaisir à plonger dans l’univers de ces deux artistes bourrés de talent.

      Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Damien & Damien – Damien D., auteur, metteur en scène. J’ai 38 ans. Spectacle vivant, littérature, audiovisuel, j’ai toujours privilégié les croisements artistiques et le mélange des genres. Damien R., photographe, illustrateur, webdesigner, créateur polymorphe curieux d’explorer les supports de son temps tout en gardant un attachement à la simplicité de l’aquarelle et du papier. J’ai toujours un carnet, un pinceau à la réserve d’eau et un stylo plume dans ma housse d’appareil photo.

      T – Parlez-nous de votre blog. Quelle est la démarche artistique derrière celui-ci ?

      D & D – La démarche artistique est très liée à la rencontre et à des envies complémentaires. L’idée du blog était de n’en avoir pas trop. L’invention quotidienne implique une certaine immédiateté. C’est sur l’instant… L’influence du temps, des humeurs… Et l’envie de créer un espace, comme une respiration dans ce flux d’informations souvent intéressantes et très souvent intéressées. On voulait proposer un geste désintéressé.

      T – Où puisez-vous votre inspiration ?

      D & D – Absolument de partout. Une affiche du métro. Un regard croisé. Un vieux souvenir. Une impression fugitive. Une image floue. Une pensée au réveil.

      T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      D & D – Le déclic s’est produit parce que Damien D. en avait marre d’écrire tout seul chez lui. Il voulait publier quelque chose. Alors il appelle Damien R. pour parler site et publication numérique. L’idée naît d’un dialogue images/mots. Avec ce défi un peu idiot : une publication par jour. Et ça fait 490 jours que ça dure ! 
      Tumblr s’est imposé comme une bonne réponse à l’envie de publier tous les jours un « geste » créatif spontané. À deux mains semble y avoir trouvé un public très naturellement… C’est très agréable de recueillir des impressions immédiates de nos abonnés !

      T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      D & D – Nous ne saurions vous faire une réponse précise et exhaustive. Ce qui nous amuse justement, c’est d’aller de connexions de sensibilité en connexions de sensibilité. Ainsi, nous nous noyons avec délectation dans le flot Tumblr en nous amusant à voir où se trouve la source des images ou des textes qui nous séduisent. C’est plutôt des types de publications qui nous intéressent : illustrations, photos anciennes, textes courts… pour peu que cela parle à notre sensibilité avec une certaine originalité. 

      T – Merci beaucoup, messieurs ! Bonne chance pour la suite. :)

      Images : Damien D. & Damien R.

    • Nous sommes heureux de vous présenter notre deuxième rapport de transparence, dans lequel nous expliquons en détail les demandes liées aux comptes de nos utilisateurs que nous avons reçues du gouvernement des États-Unis et ce que nous avons répondu.
Nous avons déjà fourni l’information couvrant la période de janvier à juin 2014 : nous avons répondu à 84 % des demandes en transmettant les données de compte de certains utilisateurs et les contenus publiés sur certains blogs. Concrètement, nous avons fourni l’adresse web de 199 blogs, ce qui représente environ 0,00010 % de la totalité des blogs sur Tumblr. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’un pourcentage élevé, mais cette démarche est basée sur une divulgation complète de l’information, aussi minime soit-elle.
Nous avons inclus dans ce rapport les tendances émergentes constatées dans les donnés ainsi que des renseignements concernant notre politique améliorée d’avis aux utilisateurs. Nous avons également transmis des informations importantes servant à vous tenir bien informés des demandes du gouvernement, du moment où elles nous sont acheminées et de ce que nous faisons pour défendre vos droits.
Comme vous le savez, la confidentialité est un sujet qui nous tient à cœur de vos informations et nous produirons dorénavant deux rapports par an (la publication du prochain rapport est prévue pour le début de l’année 2015). 
Source : staff

      Nous sommes heureux de vous présenter notre deuxième rapport de transparence, dans lequel nous expliquons en détail les demandes liées aux comptes de nos utilisateurs que nous avons reçues du gouvernement des États-Unis et ce que nous avons répondu.

      Nous avons déjà fourni l’information couvrant la période de janvier à juin 2014 : nous avons répondu à 84 % des demandes en transmettant les données de compte de certains utilisateurs et les contenus publiés sur certains blogs. Concrètement, nous avons fourni l’adresse web de 199 blogs, ce qui représente environ 0,00010 % de la totalité des blogs sur Tumblr. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’un pourcentage élevé, mais cette démarche est basée sur une divulgation complète de l’information, aussi minime soit-elle.

      Nous avons inclus dans ce rapport les tendances émergentes constatées dans les donnés ainsi que des renseignements concernant notre politique améliorée d’avis aux utilisateurs. Nous avons également transmis des informations importantes servant à vous tenir bien informés des demandes du gouvernement, du moment où elles nous sont acheminées et de ce que nous faisons pour défendre vos droits.

      Comme vous le savez, la confidentialité est un sujet qui nous tient à cœur de vos informations et nous produirons dorénavant deux rapports par an (la publication du prochain rapport est prévue pour le début de l’année 2015). 

      Source : staff

    • Cette semaine, j’ai le plaisir de vous présenter le très talentueux illustrateur et auteur de BD, Allan Barte. Dans son blog intitulé Petit illustré des clichés hollywoodiens, il dessine la vie à travers les yeux d’Hollywood et nous présente une série de clichés que l’on retrouve inlassablement dans les séries et les films américains. Allan a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe. 
Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?
Allan – Je m’appelle Allan Barte, j’ai 36 ans et je suis auteur de BD et illustrateur. Laissant de côté mes études de communication politique, je me suis lancé dans ce métier il y a une dizaine d’années, en autodidacte. Je viens de sortir mon dernier album, Napalm Fever, en avril.
T – D’où vient votre passion pour la bande dessinée ?
A – De mes lectures de jeunesse. Il y a toujours eu des BD chez moi, que ce soit Mickey, Astérix ou Gotlib. Adolescent, j’ai commencé à lire régulièrement Fluide Glacial. J’adorais y retrouver Goossens, Gaudelette, Jake Raynal, Ferri et surtout Manu Larcenet. C’est ce qui a jeté les bases de ma passion pour la BD, mais aussi de ma pratique.
T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?
A – J’avais envie de travailler sur les clichés hollywoodiens depuis longtemps. Devant un film ou une série, je ne peux m’empêcher d’essayer de deviner ce qui va se passer ensuite. On se rend vite compte qu’il y a des récurrences qui ressemblent à des passages obligés pour les scénaristes. Cela va souvent au-delà de la facilité, presque comme si Hollywood et ses auteurs s’étaient entendus pour créer un univers légèrement différent du nôtre. Un monde où les flics sont obligés de se rendre dans une boîte de striptease pour résoudre une enquête et où les bombes ont de gros écrans d’affichage rouge avec un fil rouge et un fil bleu qui dépassent. Selon la qualité du spectacle, c’est parfois frustrant, parfois amusant. J’ai un blog perso, un peu à l’abandon. Mais pour cette série, j’avais envie de neuf, d’un endroit spécifique où on trouverait un contenu homogène et pas fourre-tout comme peut l’être mon blog. Tumblr présente l’avantage d’être clair dans sa présentation, sans trop de fioritures. Ça permet de vraiment mettre le contenu en valeur. Il s’agit aussi d’une plateforme populaire qui, même en abordant des sujets différents, semble familière aux visiteurs.
T – Parlez-nous de votre démarche artistique. Où puisez-vous votre inspiration ?
A – Je voulais quelque chose de simple, clair et épuré. Pour traiter des clichés, il faut que le lecteur puisse, en un dessin, se projeter dans une multitude de films. Par conséquent, je me suis dit qu’un graphisme minimaliste, jouant sur des détails immédiatement identifiables, était le meilleur moyen pour y parvenir. Voulant travailler depuis longtemps sur ce thème, j’ai noté régulièrement des idées se rattachant aux clichés hollywoodiens. Cela m’a permis d’avoir une bonne base de données de départ quand j’ai commencé mon Tumblr. Et depuis que j’ai commencé, je suis encore plus attentif qu’avant devant ma télé. J’ai l’impression qu’Hollywood est une mine intarissable de poncifs. Il faut dire qu’en plus, il y a désormais de nombreux lecteurs qui m’en font parvenir et qui me pointent du doigt des évidences à coté desquelles je suis passé.
T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?
A – Cela ne va pas être difficile puisque, nouveau sur cette plateforme, je n’ai pour l’instant que trois abonnements :
Il y a Scorpion Dagger, de James Kerr, un blog très créatif qui me fait beaucoup rire en plus d’être beau et impertinent.
Je suis également abonné au blog Kawaï Police d’État. Lilla est auteure de BD. Elle se sert de son tout nouveau Tumblr comme d’une sorte d’atelier bricolage où elle fait du découpage et de petites animations. Son univers est dynamique, drôle, coloré et naïf sans être niais deux secondes.
Enfin, je suis aussi attentivement le Tumblr de Boulet. En plus d’être un copain, c’est pour moi l’auteur de BD le plus talentueux de sa génération (la mienne aussi). Quand un bosseur tel que lui a en plus du talent, de l’intelligence et beaucoup de curiosité, cela donne de beaux résultats.
T - Merci beaucoup, Allan ! Bonne chance pour la suite. :)
Photo : Allan Barte

      Cette semaine, j’ai le plaisir de vous présenter le très talentueux illustrateur et auteur de BD, Allan Barte. Dans son blog intitulé Petit illustré des clichés hollywoodiens, il dessine la vie à travers les yeux d’Hollywood et nous présente une série de clichés que l’on retrouve inlassablement dans les séries et les films américains. Allan a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec notre équipe. 

      Tumblr – Pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

      Allan – Je m’appelle Allan Barte, j’ai 36 ans et je suis auteur de BD et illustrateur. Laissant de côté mes études de communication politique, je me suis lancé dans ce métier il y a une dizaine d’années, en autodidacte. Je viens de sortir mon dernier album, Napalm Fever, en avril.

      T – D’où vient votre passion pour la bande dessinée ?

      A – De mes lectures de jeunesse. Il y a toujours eu des BD chez moi, que ce soit Mickey, Astérix ou Gotlib. Adolescent, j’ai commencé à lire régulièrement Fluide Glacial. J’adorais y retrouver Goossens, Gaudelette, Jake Raynal, Ferri et surtout Manu Larcenet. C’est ce qui a jeté les bases de ma passion pour la BD, mais aussi de ma pratique.

      T – Quel a été le déclic pour créer ce blog et pourquoi avoir choisi Tumblr ?

      A – J’avais envie de travailler sur les clichés hollywoodiens depuis longtemps. Devant un film ou une série, je ne peux m’empêcher d’essayer de deviner ce qui va se passer ensuite. On se rend vite compte qu’il y a des récurrences qui ressemblent à des passages obligés pour les scénaristes. Cela va souvent au-delà de la facilité, presque comme si Hollywood et ses auteurs s’étaient entendus pour créer un univers légèrement différent du nôtre. Un monde où les flics sont obligés de se rendre dans une boîte de striptease pour résoudre une enquête et où les bombes ont de gros écrans d’affichage rouge avec un fil rouge et un fil bleu qui dépassent. Selon la qualité du spectacle, c’est parfois frustrant, parfois amusant. J’ai un blog perso, un peu à l’abandon. Mais pour cette série, j’avais envie de neuf, d’un endroit spécifique où on trouverait un contenu homogène et pas fourre-tout comme peut l’être mon blog. Tumblr présente l’avantage d’être clair dans sa présentation, sans trop de fioritures. Ça permet de vraiment mettre le contenu en valeur. Il s’agit aussi d’une plateforme populaire qui, même en abordant des sujets différents, semble familière aux visiteurs.

      T – Parlez-nous de votre démarche artistique. Où puisez-vous votre inspiration ?

      A – Je voulais quelque chose de simple, clair et épuré. Pour traiter des clichés, il faut que le lecteur puisse, en un dessin, se projeter dans une multitude de films. Par conséquent, je me suis dit qu’un graphisme minimaliste, jouant sur des détails immédiatement identifiables, était le meilleur moyen pour y parvenir. Voulant travailler depuis longtemps sur ce thème, j’ai noté régulièrement des idées se rattachant aux clichés hollywoodiens. Cela m’a permis d’avoir une bonne base de données de départ quand j’ai commencé mon Tumblr. Et depuis que j’ai commencé, je suis encore plus attentif qu’avant devant ma télé. J’ai l’impression qu’Hollywood est une mine intarissable de poncifs. Il faut dire qu’en plus, il y a désormais de nombreux lecteurs qui m’en font parvenir et qui me pointent du doigt des évidences à coté desquelles je suis passé.

      T – Quels sont vos trois blogs Tumblr préférés et pourquoi ?

      A – Cela ne va pas être difficile puisque, nouveau sur cette plateforme, je n’ai pour l’instant que trois abonnements :

      Il y a Scorpion Dagger, de James Kerr, un blog très créatif qui me fait beaucoup rire en plus d’être beau et impertinent.

      Je suis également abonné au blog Kawaï Police d’État. Lilla est auteure de BD. Elle se sert de son tout nouveau Tumblr comme d’une sorte d’atelier bricolage où elle fait du découpage et de petites animations. Son univers est dynamique, drôle, coloré et naïf sans être niais deux secondes.

      Enfin, je suis aussi attentivement le Tumblr de Boulet. En plus d’être un copain, c’est pour moi l’auteur de BD le plus talentueux de sa génération (la mienne aussi). Quand un bosseur tel que lui a en plus du talent, de l’intelligence et beaucoup de curiosité, cela donne de beaux résultats.

      T - Merci beaucoup, Allan ! Bonne chance pour la suite. :)

      Photo : Allan Barte